Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de alain.suze

Le blog de alain.suze

Le blog de Alain SUZE Des articles sur la santé, sur la forme et le bien-être, sur la diététique, et sur la littérature.

La langue pâteuse

      3835391520_8eddd12d9a.jpg Si la  langue blanche  est un symptôme visuel, la langue pâteuse est plutôt un symptôme que l'on ressent physiquement.

 

Les causes

     C'est une sensation que l'on ressent le lendemain d'un bon repas (surtout bien arrosé, il faut l'avouer) ; C'est aussi une sensation que l'on éprouve lorsque l'on présente une maladie locale, buccale, comme une candidose (une mycose ou encore des champignons) ;

     Des maladies générales peuvent aussi avoir comme symptôme une langue pâteuse ;

     Mais c'est surtout notre mode alimentaire qui en est la cause. Nous mangeons trop gras et trop sucré, nous grignotons entre les repas, que nous prenons d'ailleurs sans être attentif à ce que nous faisons, ce qui a pour conséquence de ne pas mâcher nos aliments, confiant ainsi à notre estomac le travail de digestion qui devrait commencer dans la bouche La langue blanche et la crise de foie

     C'est l'essentiel de cette pathologie.

 

Les symptômes

     C'est déjà un symptôme en soi, mais en plus on peut trouver : 

     Une langue qui est généralement blanche ou jaune sale ;

     Elle peut être légèrement enflée ;

     Elle est sensible au contact ;

     L'haleine est fétide Mauvaise haleine  ;

     Elle s'acompagne souvent d'une sécheresse de la cavité buccale La langue blanche et la crise de foie  ;

     A la longue, des champignons se développent dans la cavité buccale et prolifèrent dans la partie haute du tube digestif.

 

Traitement

     Il découle de la cause : il faut manger sainement, équilibré et être attentif à cette nouriture qui peut nous faire énormément de bien, ou beaucoup de mal voir : Du nouveau pour votre santé.

 

  

     

  

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article